les films
les films en collaboration
les films de noces et banquets
les films a cecile
Pas lieu d'être
Jacques Bertin, le chant d'un homme
Vade retro spermato
Vade retro spermato
Histoire des groupes de paroles et de contraception masculine en France.

A la fin des années 70, dans plusieurs villes de France, des hommes réagissent aux questions soulevées par le féminisme sur le rôle respectif des sexes dans la société, dans la famille et dans le couple. Constitués en groupes de paroles, ils en viennent à se poser la question de la contraception masculine. A Toulouse, en 1980, un groupe se forme, qui poursuivra son travail collectif jusqu’en 1987. Il se nommera Garcom (Groupe autonome de recherche en contraception masculine) et sera adhérent de l’association nationale Ardecom (association pour le développement de la recherche sur la contraception masculine). Après quelques essais, ils s’intéressent à un domaine peu exploré, la contraception par la chaleur. Une dizaine d’entre eux vont au fil des ans utiliser, avec succès, la méthode qu’ils vont mettre au point. Ils seront assistés en cela par la présence de deux médecins membres actifs du groupe.
Au-delà de la question de la contraception, ces hommes ont connu une expérience unique de liberté de paroles par rapport à eux-mêmes, brisant le silence spécifique de leur genre sur la sexualité, contribuant ainsi à changer fondamentalement leur rapport aux femmes et aux autres hommes.

un documentaire réalisé par Philippe Lignières
une coproduction Les Films du Sud / Télé Bocal - 2010
avec la participation du Centre national de la cinématographie,
de la Région Midi-Pyrénées et de la Région Languedoc-Roussillon.

Site du film : http://vaderetrospermato.com/