les films
les films en collaboration
les films de noces et banquets
les films a cecile
Joutes la relève
Les voix du stade, le rugby de l'enfance et des jardins
François Liberti, la campagne de Sète
Les hommes et l'étang
Camelia, la plus belle des javas
Il y a des théâtres qui chantent
Il partit de Compiègne
Souffle le Cers et coule l'Orb

Souffle le Cers et coule l’Orb

Autour d’images d’archives réalisées par Michel Cans dans les années 50, road movie languedocien pour dire “La fin du village”, la fin d’un monde et le début d’un autre, chaotique, incertain, dans lequel on se raccroche parfois à des branches qui menacent de tout emporter dans leur chute.
On a peur, on est seul.
Alors on se couche dans l’herbe, en contrebas d’une route déserte, on écoute le vent et le fleuve qui descend vers Béziers, on se souvient d’un poème de Joan Bodon, on l’entend…
Des enfants chantent quelque part, au loin, dans la cour d’une école peut-être :
“La pluèja tomba fina. Sul fieral, pel camin”.
Y croire, toujours, parce qu’on n’a pas le choix. Qu’il y a un avenir et qu’il sera commun.

En savoir plus