elements biographiques
filmer pour dire nous
textes d'appuis
presse
Handke
Rouquette
Leboutte
Philibert
Bertin
Perrault
L'escrivaire public

Quand aurai tot perdut
ma memoria ma lenga e lo gost de luchar
me virarai encara un cop cap a vosautres
omes mieus
carretièrs jornadièrs pastres varlets de boria
caratges doblidats esperduts renegats
omes dels vilatges esconduts
dins un temps que vol pas
que pot pas espelir
e traparai dins vostre agach
dins lo quichar de vostras mans
dins vostres crits mandats de longa
de fons a cima de la tèrra
e que degun pot far calar
una rason de creire encara

Tornarai èsser per vosautres
abitants greus e maladrechs
d’un païs de la votz d’enfança e de tèrra
lo mainatge qu’ai pas quitat d’èsser
un enfant de la vila en cerca de l’amor
del pibol plegadis coma un cant de pelhaire
trevant los nauts pelencs de la vostra mementa
d’omes que sabon tot sens aver ren legit
que lo libre del temps que fai

Quilharai una taula
contra lo vam dels serres
e me farai per vosautres
escrivèire public

L'écrivain public

Quand j’aurai tout perdu
mes souvenirs ma langue et le goût de la lutte
J’irai à nouveau vers vous tous
hommes miens
charretiers journaliers valets de ferme
visages oubliés éperdus reniés
hommes des villages cachés
dans un temps qui ne veut
ni ne peut éclore
et je trouverai dans vos yeux
dans vos mains que je presserai
dans vos cris jetés sans fin
d’un bout à l’autre de la terre
et que rien ne peut faire cesser
une raison de croire encore

Je serai à nouveau pour vous
habitants lourds et maladroits
d’un pays à la voix d’enfance et de terre
le petit enfant que je n’ai jamais cessé d’être
un enfant de la ville en quête de l’amour
du peuplier flexible comme une chanson de chiffonnier
hantant les haut-plateaux de votre souvenir
d’hommes qui savent tout sans avoir rien lu d’autre
que le livre du temps qu’il fait

Je dresserai ma table
contre la ruée des collines
et je me ferai pour vous
écrivain public